Le jeûne intermittent : Est-ce efficace pour perdre du poids ?

Le jeûne intermittent est une pratique ancienne, d’origine religieuse et qui est aujourd’hui considérée la nouvelle tendance pour les régimes nutritionnels et la perte de poids.
Cependant, ce n’est pas un type de régime habituel car il ne prévoit pas de restrictions alimentaires comme les régimes restrictifs qui incluent une limitation des aliments autorisés. L’objectif du régime intermittent est de maintenir l’équilibre de la glycémie et des niveaux de cholestérol et d’hormones sans devoir se priver beaucoup.

C’est quoi le fasting ?

Aussi appelé jeûne alterné, est une méthose qui consiste principalement à organiser les horaires des repas sur la journée. Une plage horaire est consacrée à manger, où on se permet de prendre ses portions et le reste de la journée on se contente de boissons à 0 apport calorique notamment de l’eau, du café noir, du thé ou des tisanes sans sucre. Les heures du jeûne varient selon les préférences de la personne ainsi que sa capacité physique. Ça peut aller de 14h jusqu’à 23h où on se permet d’avoir 2 repas ou un seul repas par jour. Nos repas doivent contenir moins de glucides, plus de protéine. Il faut avoir une nourriture de qualité et équilibrée.
Il s’agit également d’une technique qui permet de maigrir plus vite, même si vous ne faites pas de sport. Chez la plupart des personnes qui suivent ce régime, l’alimentation est équilibrée. Les aliments qui sont autorisés pendant les repas sont les suivants :
• des aliments riches en calories, comme les fruits et légumes.
• des aliments riches en protéines, comme les œufs, la viande et des substituts.
• du lait écrémé ou du yaourt.
• du Fromage maigre.
• des aliments à faible teneur en protéines comme les noix, les graines et les légumes à feuilles vertes.
• des aliments à faible teneur en glucides, comme les céréales, les pommes de terre et les légumes à feuilles vertes
• des aliments contenant peu de lipides comme les pommes de terre.• du poisson.• des huiles végétales à faible teneur en matières grasses.
• des légumineuses à faible teneur en graisses telles les lentilles, les fèves et les haricots.
• de la viande maigre. etc.

Quelle est l’origine du jeûne intermittent ?

Le jeûne est une pratique courante dans les différentes religions et qui date depuis l’antiquité. Il a été pratiqué pour des raisons médicales ainsi que des raisons spirituelles. Dans l’Islam par exemple, durant le mois de ramadan jeune de l’aube jusqu’au coucher de soleil. Les pratiquants s’abstiennent non seulement de manger mais aussi de boire de l’eau, de fumer et d’avoir toute relation sexuelle. Jeuner est tout de même recommandé dans la religion juive ainsi que l’Église catholique. Quant au jeûne thérapeutique pour des raisons de santé, et pour lutter contre certaines maladies, il a été pratiqué au début du 19ème siècle.

Peut-on perdre du poids grâce au jeune intermittent ?

Cette question se pose toujours, surtout chez les personnes qui ont beau cherché de méthodes efficaces pour perdre du poids mais en vain.  Il faut dire que le jeûne en lui-même n’a pas grand effet sur la perte du poids. On ne peut perdre du poids qu’en surveillant son alimentation. On peut maigrir lorsqu’on consomme moins que ce que notre corps dépense et ce en mangeant un apport calorique inférieur aux besoins de notre corps. Ou bien lorsqu’on dépense plus ce que l’on mange et ce en pratiquant du sport pour augmenter les dépenses caloriques.

Quelque soit la raison de la perte du poids, il est recommandé de surveiller son alimentation et bouger régulièrement pour garder la ligne. Par contre, ceci ne veut pas dire que le jeune intermittent n’est pas efficace pour perdre du poids. Le fait d’avoir un laps de temps limité résulte à manger moins ce qui après un certain moment mènera à la perte de kilos.

D’autre part, le jeûne intermittent a pleins d’autres bénéfices. Jeuner pour des périodes longues permet d’entrer dans une phase d’autophagie après une durée déterminée de jeûne. L’autophagie est un processus considéré thérapeutique ou le corps commence à se détoxifier. L’autophagie est l’action de se débarrasser des matières non digérées, qui ont été stockées à l’intérieur de l’organisme. Ainsi, pour perdre du poids en période de jeûne, il est important de bien nettoyer son organisme et de ne pas manger n’importe quoi. Finalement, la perte de poids sera plus facile si on mange sainement.
On peut perdre du poids en consommant moins de calories, on se sent plus léger et on garde un tonus favorable.

Idéalement, il faut commencer par une durée de jeûne plus longue pour faire la transition entre deux repas et ainsi manger bien. Donc il ne faut pas trop en priver car cela peut déclencher des manifestations de faim.. D’autre part, la personne qui se met au jeune intermittent sera plus attentive à son alimentation. Il faut veiller à avoir un apport calorique alimentaire équilibré et qu’il n’y ait pas d’excès.

Il a été aussi démontré que le jeûne alterné a un effet boostant sur le métabolisme et l’oganisme. Plusieurs recherches ont donné des résultats prometteurs de cette pratique sur la vie des gens. Une surveillance de la nutrition est indispensable. Ce n’est pas parce qu’on s’abstient de manger durant 16 heures ou autres qu’on va se mettre de manger à tort et à travers durant le laps de temps qu’on a : Un apport calorique supérieur à nos besoins mènera à un gain de poids systématique et aura des effets indésirables.

Les avantages que le jeune intermittent peut avoir sur la santé sont nombreux. Il ne permet pas seulement de maigrir mais de mieux organiser sa nutrition et il a d’autres bienfaits sur l’organisme. Une étude a prouvé que jeuner a un effet sur la résistance à l’insuline et donc sur le diabète. D’autre part la perte du poids due au jeûne, contrairement au régime conventionnel, est principalement une perte des graisses et pas de la masse musculaire. En effet, il n’y a pas de grande restriction dans ce régime sauf le fait de surveiller ses calories.